images qui bougent & sons qui chantent

Azealia Banks – 212 (PG18)

Musique que je définirais comme electro-rap-hypersexualisé, le single 212 de la rappeuse New Yorkaise (d’ou le 212 de la toune) propose une sonorité qui ne renouvelle pas le genre mais qui se démarque par son attitude insolente et le parfait mélange entre le banger house-minimaliste et le lyricisme cru et « uncut ». Son album devrait sortir bientôt sur l’étiquette XL Recordings (M.I.A., Beck, Tyler the creator, Radiohead et j’en passe).

via 10kilos.us (si c’est pas encore une de vos références en  tendances des plus actuelles sur la scène rapjeux-lols-musique d’ordinateur, ce l’est maintenant)
http://azealiabanks.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s